dimanche 12 octobre 2008

La palme


Nous aussi nous voulons être stars de cinéma
Et décrocher la palme, le masque et le tuba.
Nous aussi nous ferons, d’bons acteurs dramatiques
Pour décrocher la palme, d’or ou académique.

Et bien oui ça y’est c’est sûr, on le sait depuis l’printemps
Ils étaient entre les murs, ils sont maint’nant sur l’écran
Les enseignants déboulent, dans toutes les bonnes salles
Bousculent le 7ème art, de façon originale,
Ils font d’la peine à Sean Penn et émeuvent les jurys
Tout ça sans aucune haine, avec pédagogie.

Nous aussi nous voulons être stars de cinéma
Et décrocher la palme, le masque et le tuba.
Nous aussi nous ferons, d’bons acteurs dramatiques
Pour décrocher la palme, d’or ou académique.

Pour dix petits euros, et ça vaut l’coup on pense
Pour le prix, c’est donné, de deux litres d’essence
Vous allez découvrir, la jeunesse d’aujourd’hui.
Celle que l’on canalise, avec démagogie.
Vous allez découvrir les profs ces héros
Qui sans perdre le sourire assurent dans leur boulot.
Vous serez ébahis et verrez ces gamins
Avec leur répartie, si fraîche de bon matin.
Retournez donc en classe, une fois n’est pas coutume
Pour la modique somme, de 5 fruits et légumes
Dans de bonnes conditions, avec un cône glacé
Un grand verre de soda et du pop corn sucré.

Nous aussi nous voulons être stars de cinéma
Et décrocher la palme, le masque et le tuba.
Nous aussi nous ferons, d’bons acteurs dramatiques
Pour décrocher la palme, d’or ou académique.

Evidemment tout ça, c’n’est que du cinéma
Les mômes n’sont pas hélas, toujours si amusants
Il arrive même parfois, qu’ils soient très épuisants
Dans la réalité, c’est pas tout à fait ça.
Une heure de cours c’est long, une année dure un an
Et y’a pas de magnum, noisette chocolat blanc.
Mais vous vous en doutez : avez-vous remarqué
Que tous ceux qui en parlent, dans les livres, au ciné
Dès qu’ils ont l’occasion, ils quittent le métier ?
Faut dire qu’il est plus simple, de jouer qu’d’enseigner
Car tout s’arrête quand, le réal dit coupez !
Et puis c’qui n’gâche rien, c’est bien bien mieux payé.

Nous aussi nous voulons être stars de cinéma
Et décrocher la palme, le masque et le tuba.
Nous aussi nous ferons, d’bons acteurs dramatiques
Pour décrocher la palme, d’or ou académique.

Mais parlons franchement, si les profs travaillaient
Pour l’argent ou la gloire, eh bien ça se saurait.
Les profs ne cherchent pas, à toucher le pactole
Ni le quart d’heure promis, par Andy Warhol
Pas b’soin de caméra, ni de gros projecteurs
Pas besoin d’figurants, d’scenario d’maquilleurs
Quand un cours se passe bien, on en ressort regonflé
De quoi on n’sait pas bien, comme une sorte de fierté.
Un truc pas rationnel, un sentiment futile
La sensation étrange, d’avoir été utile.
Laissons donc les acteurs, faire leur boulot d’acteurs,
Qu’on laisse les professeurs, tranquill’ment faire le leur.

Tant pis nous n’serons pas, des stars de cinéma
On se contentera, du masque et du tuba.
Pour faire de la plongée, pendant nos longues vacances
Que l’on mérite bien, vous s’rez d’accord on pense.

12 Comments:

  1. Anonyme said...
    c'est bien de magnifier la profesion ,c'est plus positif que les fois précédentes,même si "entre les murs" vous est un peu resté en travers du gosier....
    allez les chtis zrofs, on vous aime!
    Régis said...
    aaah ça fait du bien de vous écouter l'dimanche soir.
    ces p'tites mélodies coulent toutes seules et les paroles me parlent !!
    On pourrait même penser que demain ça va bien s'passer...
    A bientôt pour vous entendre...
    Anonyme said...
    Très émouvant (même si y a des petits problémes de son mais bon). Je n'ai pas encore reçu mon invitation ministérielle pour la projection de ce film mais je pense au syndrôme problable de "Etre et avoir". Scènes improblables dans une réalité hors du temps.
    Courage dans 2 semaines les vacances on pourra aller voir les bêtises hollywoodiennes !

    Le Recteur d'Académie
    Joachim said...
    Merci chers zrofs de cette savoureuse contribution musicale. Reviendrai prendre de vos nouvelles tout au long de l'année scolaire, particulièrement au moment des conseils de classe, ou bien pour vous demander quelques conseils pédagogiques.
    Prof de latin moins aigrie said...
    Que c'est beau ! ce lyrisme, cette poésie ! on dirait du Ovide.
    Anonyme said...
    ça marche pas mal pour vous si vous partez avec masques et tuba aux prochaines vacances !! J'en déduis que vous allez quitter l'enseignement...
    Anonyme said...
    Merci à vous qui chantez tout haut ce que beaucoup pensent et disent... tout haut aussi, mais pas en musique!!!! Continuez, il y a tant à dire et mieux vaut le chanter! A bientôt.
    Odreux, http://audreygalan.over-blog.com/
    Anonyme said...
    Ici,
    http://educpol.over-blog.com/article-23786020-6.html#anchorComment

    Une personne de bonne foi s'interroge à votre propos :

    lofi : Mouais.
    je me demande toujours pourquoi ce genre de collègues ont-ils un jour voulu devenir profs.


    Discom : (négligeant les questions de grammaire) Quel genre de collègues ?

    lofi : ceux qui s'expriment comme dans le lien proposé par victor (lien qui envoie vers votre blog, donc)
    qui ne voient dans nos élèves que des "putois" ou des "sauvages".
    Embêtant quand on est au service de ces derniers, non ?
    Ce n'est peut-être ici que de l'humour mais ce genre de discours me gêne toujours un peu.

    Tout comme l'employé de l'anpe qui ne verrait dans les chômeurs que des fainéants ou des truqueurs
    un médecin qui ne verrait chez ses patients que des inconscients.

    ...

    Ma question est donc celle-ci : ne seriez-vous pas inspirés pour faire une chanson à propos des "profs" du genre de lofi ?
    Les Zrofs said...
    Une chanson sérieuse alors... ;-)
    étudiant said...
    Et bien, bravo. Je vous est découvert en cliquant sur un lien au hasard sur le blog de "la chanson du dimanche". Vous gérer grave votre race ! :-) Abonnage à la newsletter effectué.

    Ne vous relâcher pas, cela pourrait vous être fatal. Encouragements du conseil de classe.
    étudiant said...
    Heu...on va dire que c'est la fatigue qui m'a poussé à faire un choix d'auxiliaire pour le moins inconventionnel
    La Nounou des Ados said...
    Celle-ci est ma préférée! Bravo !
    Quant au fait que nous serions aigris, je crois que oui, nous le sommes, et c'est pour cela qu'il faut aussi le dire!
    Nous ne vivons pas du tout chez les Bisounours, bien que tout le monde (=le ministre) veuille faire croire à cela .
    Nous sommes là pour dire que non merci, ça ne nous convient pas du tout .
    Encore !
    Je suis faaaaaaaaaaaaaaaannn !

Post a Comment